Accueil - Sportifs

 

  • éviter les blessures
  • améliorer ses performances
  • gérer la pression des compétitions
  • être en pleine possession de son potentiel physique et mental,
  • et ce en toutes circonstances…

La technique Alexander® est un OUTIL concret pour répondre à ces exigences et fournit une constante physique et mentale saine sur laquelle le sportif pourra s’appuyer pour pratiquer.

Comment ça marche?

La technique Alexander® agit sur le comportement postural, c’est-à-dire sur «l’usage» que l’on fait de son corps. Le corps est comme une voiture, son degré de performance et son état de détérioration dépendent de l’usage que l’on en fait. Même une voiture de luxe – qui présente pourtant des options de précision, d’économie, de vitesse – quand elle est mal menée, conduite brutalement ou peu entretenue, elle s’abîme plus vite. Surtout, ces fameuses options ne sont pas exploitées à leur juste valeur. Pour un sportif de haut niveau c’est pareil: il ne «fonctionne» pas aussi bien qu’il pourrait quand l’usage qu’il fait de lui-même n’est pas juste… On peut avoir un fort potentiel et perdre en performance, car l’important chez un sportif n’est pas tant de s’entraîner mais la façon dont on s’entraîne.

D’où l’importance de l’usage et les conséquences liées à cet usage (surmenage, stress).

L’aspect mental en question

Le comportement postural touche au physique mais également au mental. Nous sommes en perpétuelle réaction à ce qui nous entoure, autrement dit toutes les perturbations mentales ont un effet sur le physique et vice versa. La technique Alexander® permet de maintenir un comportement postural adapté et idéal face à un stimulus fort. Il est facile de comprendre tout l’intérêt d’une telle recherche pour un sportif car l’idéal n’est pas juste d’éviter les blessures et d’améliorer sa performance, mais aussi d’ être solide mentalement, disponible et capable d’adaptation.

  • ÉVITER LES BLESSURES ET LES TRAUMATISMES

    A observer un animal sauvage en pleine course, on se rend vite compte de la perfection de sa biomécanique: chaque organe, chaque muscle, chaque os a une fonction précise, unique, et les muscles fonctionnent en synergie. L'homme, en revanche, prend des plis qui lui sont fatal... Un mauvais comportement postural entraîne des compensations musculaires - certains muscles ne travaillent plus, d'autres travaillent trop - entraînant tensions, douleurs puis blessures. Il faut rendre aux muscles posturaux leurs fonctions première, les muscles prévus pour le mouvement doivent accomplir leur travail en parfaite harmonie. La technique Alexander® permet de retrouver un "fonctionnement global" parfait, en conscience; offrant ainsi la possibilité au sportif de récupérer pleinement son potentiel tout en lui évitant les blessures liées aux mauvais usages.

  • UN MINIMUM D'EFFORT POUR UN MAXIMUM D'EFFICACITÉ

    Comment retrouver la perfection du naturel ?Avec la technique Alexander®, les muscles vont pouvoir (re)travailler en synergie. Le sportif, conscient de ces changements, va relâcher les tensions inutiles tout en conservant le tonus nécessaire à ses performances. Un corps tendu ni trop, ni trop peu. L'amélioration du comportement postural entraînera une amélioration du fonctionnement corporel dans son ensemble: muscles mais aussi articulations, organes internes (notamment pour la respiration), circulation sanguine, etc. Autant de critères qui font la différence...

  • LA RÉGULARITÉ DES PERFORMANCES

    Le sportif a besoin de régularité dans ses entraînements et pour ses compétitions; or les conditions idéales sont rares, inutile donc de compter dessus pour faire une bonne performance. Il faut souvent gérer des imprévus et les aléas sans pour autant s'effondrer. La technique Alexander® est une constante sur lequel le sportif pourra toujours s'appuyer pour réduire l'effet des conditions externes et ne pas se laisser déborder. C'est un outil pour être toujours au maximum de son potentiel, même quand celui-ci est réduit par de mauvaises conditions externes ou par une maladie.

  • LA GESTION DU MENTAL : PRESSION, STRESS, CONFIANCE, CONCENTRATION

    Un corps souple, détendu, centré, procure un mental ouvert, lucide, disponible et concentré. Tout l’intérêt de la technique Alexander® réside dans cet état conscient imperturbable face un forte stimulation. Vous avez en main un outil pour apprendre à répondre à un stimulus, dans les meilleures conditions physiques et mentales, car la plupart du temps ce n'est point la situation qu'il faut changer c'est notre réaction face à la situation !

Plusieurs athlètes de calibre international ont fait appel à la technique Alexander pour améliorer leurs performances.  Récemment, le jeune tennisman français Pierre Hugues Herbert a publié un article dans le journal « l'équipe » où il parle de la technique Alexander. Cf Les célébrités en parlent

  • Après avoir passé 25 ans sans pouvoir courir à cause de mes blessures, j'ai pu réapprendre à courir, si bien que j'ai établi dix records chez les vétérans de la course en 1982

    Trente ans après la fin de son règne en tant que champion national du marathon, Paul Collins a fait l'éloge de la technique Alexander en affirmant que c'est ce qui lui avait permis de continuer à courir

  •  J'ai appris que dans bien des cas, je faisais trop d'efforts pour le sport que je pratiquais, ce qui donnait lieu à des tensions musculaires superflues que je ne percevais même pas! La technique Alexander m'a appris que si je ne réussissais pas du premier coup, la meilleure solution était de m'y prendre autrement, c'est-à-dire de réessayer en forçant moins. 

    Adam Bailey,  skieur

  • « La technique Alexander est essentielle à tous les athlètes de compétition. »

    Percy Cerutty, entraîneur d'athlétisme légendaire des années 1950

  • ...une intégration profonde, une aisance, un mouvement intérieur, un soutien par l'énergie, et une présence »; elle dit chercher un centre neutre et naturel pour initier le mouvement, et affirme que « le travail Alexander nous ramène à un lieu de repos neutre, qui canalise le flux du mouvement

    Eva Karczag, danseuse