Accueil - Artistes
  • pratiquer son art en toutes circonstances
  • être au top de son potentiel physique et mental
  • assurer sa performance
  • retrouver un état de créativité et de spontanéité
  • exprimer au mieux ses émotions
  • gérer la pression de la scène, des concours, des dates butoires

La technique Alexander®  permet de réduire au maximum les écarts de niveaux d’une prestation à l’autre. C’est un OUTIL concret pour améliorer sa technique et gérer son mental.

Le premier instrument, c’est le corps !

Cela paraît plus flagrant chez un comédien ou un danseur, mais chez un musicien et un chanteur on l’oublie un peu… L’instrument premier est son corps bien avant la guitare, la voix, le violon ou la flûte. Si le corps est en souffrance, il fonctionne mal ; il est de plus peu probable que l’interprète joue au maximum de ses possibilités.

Un corps trop stressé…

Un corps qui a trop travaillé – ou mal travaillé – est souvent lié à un esprit surmené, en suractivité. En situation de stress, le corps va se tendre, il va perdre forcément de ses capacités : les doigts vont moins vite, la gorge se noue, la respiration se bloque, les muscles se raidissent, les vertèbres se tassent. Le jeu s’en ressent car la créativité, la spontanéité et la disponibilité nécessaire à l’expression d’une émotion ne sont pas au rendez-vous. Nous ne sommes pas toujours conscients des mauvaises habitudes corporelles qui entravent notre jeu, et encore moins du fait qu’elles impactent le mental.

Quelle réponse ?

La technique Alexander® ré-apprend à l’artiste ce qu’est un fonctionnement optimal du corps. Autrement dit, elle peut l’aider à trouver les meilleures conditions physiques et mentales pour pratiquer son art en toutes circonstances (scène, entraînement intensif, fatigue, mauvaises conditions externes ou perturbations intérieures).

  • PRÉVENTION, ÉVITER LES BLESSURES

    Les blessures des artistes sont souvent liées à un mauvais usage du corps.Certains muscles fonctionnent trop peu, et d'autres bien trop. Lire d’avantage

    • Prévention, éviter les blessures

    Les blessures des artistes sont souvent liées à un mauvais usage du corps.Certains muscles fonctionnent trop peu, et d'autres bien trop. Un système de compensation se met en place créant des tensions, des douleurs puis avec le temps des blessures... En s'habituant à avoir un usage corporel sain, le corps peut fonctionner de façon globale, c'est-à-dire optimale avec des muscles en synergie et ce, en dépit des difficultés (postures, mouvements, exercices) ou du stress accumulé. Avec la technique Alexander le corps fonctionne comme il le doit, sans heurts et sans séquelles, sur un mode quasi "naturel" et "parfait" en évitant les blessures intempestives...

    Réduire

  • AMELIORATION DE LA TECHNIQUE VOCALE, INSTRUMENTALE? RESPIRATOIRE ET CORPORELLE

    Apprendre à relâcher les tensions tout en gardant le tonus nécessaire va permettre au corps d'agir au maximum de son potentiel. Lire d’avantage

    Apprendre à relâcher les tensions tout en gardant le tonus nécessaire va permettre au corps d'agir au maximum de son potentiel. La technique Alexander® met en place une organisation corporelle qui offre un minimum d'effort pour un maximum d'efficacité. Les doigts, l'appareil phonatoire, la respiration, les bras, les jambes, tout le corps "fonctionnera" mieux, et il en découle chez l'artiste une nécessaire amélioration de sa technique (instrumentale, vocale et corporelle).

    Réduire
  • DISPONIBILITE, CREATIVITE, SPONTANEITE, MEMORISATION ET CONCENTRATION

    Corps et mental sont les deux faces d'une même pièce. Si le corps est tendu, l'esprit l'est aussi; il n'y a plus de place pour la spontanéité ni la disponibilité. Lire d’avantage

    Corps et mental sont les deux faces d'une même pièce. Si le corps est tendu, l'esprit l'est aussi; il n'y a plus de place pour la spontanéité ni la disponibilité. La technique Alexander® est un apprentissage de soi ou comment relâcher les tensions, être présent, centré ou recentré. L'attention s'élargit, l'écoute est différente, la créativité est libre de s'exprimer. L'artiste, souvent focalisé de par sa recherche, ne se crispe plus sur une seule chose ou sur un seul objectif mais élargit son champ de possibles et d'expérimentations par la disponibilité corporelle qu'il met en place. Par extension, la mémoire se nourrit et la confiance grandit.

    Réduire

  • RÉGULARITÉ DU NIVEAU DES PERFORMANCES

    Personne ne peut pas contrôler les conditions externes de sa performance (lieu , public, température, instrument, etc.), mais chacun peut maîtriser son propre état émotionnel, gérer sa fatigue et participer à sa santé. Lire d’avantage

    Personne ne peut pas contrôler les conditions externes de sa performance (lieu , public, température, instrument, etc.), mais chacun peut maîtriser son propre état émotionnel, gérer sa fatigue et participer à sa santé. La technique Alexander® permet de maintenir ces conditions internes "correctes" (même lorsqu'elles sont réduites, comme pour une maladie) par la mise en place d'une stabilité mentale et physique: si l'artiste n'attend plus des conditions externes idéales pour bien jouer, l'écart entre le niveau de ses prestations se réduira considérablement. Désormais autonome et serein, il sera moins décontenancé par les imprévus et autres événements aléatoires.

    Réduire
  • POSTURE, PRESENCE SCENIQUE

    Une des conséquences visibles de la technique Alexander est le changement de la posture: le corps s'allonge, se redresse, s'ouvre. Lire d’avantage

    Une des conséquences visibles de la technique Alexander® est le changement de la posture: le corps s'allonge, se redresse, s'ouvre. C'est un détail non négligeable pour les arts de la scène. Le langage non verbal du corps est extrêmement important et la posture (attitude du corps et de l'esprit) aura un impact direct sur à la présence scénique.

    Réduire

  • GESTION DU TRAC

    Nous réagissons constamment à ce qui nous entoure, la plupart du temps de façon inconsciente. Ces réactions, qui se traduisent à la fois de façon mentale et de façon physique, prennent la forme d'"habitudes". Lire d’avantage

    Nous réagissons constamment à ce qui nous entoure, la plupart du temps de façon inconsciente. Ces réactions, qui se traduisent à la fois de façon mentale et de façon physique, prennent la forme "d'habitudes". Un processus de contrôle se met en place au cours des séances de technique Alexander® qui permet, petit à petit, de prendre conscience de ces réactions inconscientes et incontrôlées (cas du trac), de les déconstruire et de les remplacer à long terme. Par une application systématique des conditions idéales de réponse face à ce même stimulus, le travail qui s'opère en nous va offrir la possibilité de réagir différemment et d'agir sur le trac notamment de façon efficace et pérenne.

    Réduire
De nombreuses grandes structures artistiques font appel à la technique Alexander, en voici quelques exemples
  • CNSM de Paris
  • Orchestre symphonique de Montréal
  • Université d'Alberta (Département musique et théâtre)
  • Université de Toronto
  • American Conservatory Theater
  • The Juilliard School, The Old Globe Theatre
  • University of California
  • Boston University
  • Guildhall School of Music & Drama
  • The London Academy of Music and Dramatic Art
  • Royal Academy of Dramatic Art
  • Royal College of Music

Des artistes de renom ont fait appel à la technique Alexander.

Cf Les célébrités en parlent

  • A mon avis chaque chanteur et artiste devrait s’inscrire à un programme d’étude de Technique Alexander. J’ai personnellement profiter de ce travail.

    Barbara Bonney, chanteuse classique internationale et professeur de chant

  • Nous nous rendons compte avec un étonnement grandissant des améliorations frappantes grâce à la Technique Alexander dans : le souffle, la qualité du sommeil, l’humeur, la vivacité intellectuelle, la résilience aux pressions extérieures et dans la compétence de la pratique instrumentale.

    Sir Colin Davis, chef d’orchestre